Revenir au prix de l’agence web

Comprendre et analyser un devis d’agence web

Lorsque les annonceurs cherchent à trouver une agence web pour reprendre la suite d’un projet ou démarrer la création d’un nouveau site internet, la marche à suivre consiste généralement à demander plusieurs devis différents pour pouvoir les comparer. Il est alors indispensable de savoir lire un devis correctement et de pouvoir analyser toutes les lignes de coûts qui sont présentées.

La qualité du devis de l’agence

Pour analyser le devis, avant même d’envisager le chiffrage, le premier indice de perception repose sur la qualité du devis lui-même. C’est la précision du devis sur chaque ligne de coût qui va faire la différence. En effet, il faut se méfier des devis trop flous, qui se contentent de présenter un forfait global, sans détails.

La facturation d’une agence web se fait toujours au TJM (taux journalier moyen) suivant le temps qui sera nécessaire à la réalisation de votre projet. Cependant il n’est pas rare que le TJM ne soit pas clairement indiqué sur le devis. Vous pouvez le calculer en divisant les heures de travail nécessaires affichées sur le devis par le coût total indiqué.

Utilisez donc la formule :

Budget total~/~Heures de travail annoncées = TJM moyen de l’agence

Cela vous permettra par la suite, en cas de dépassement du temps annoncé, d’avoir une estimation assez réaliste du surcoût de votre site web en fonction des dépassements horaires. Gardez à l’esprit que la très grande majorité des projets de création de site web sont déployés plus tard que la date prévue initialement, et demandent plus d’heures de travail que ce qui était indiqué initialement sur le devis. C’est tout à fait normal car la conception du projet continue au fur et à mesure du développement de ce dernier, et les retours clients sur l’environnement de préproduction vont aboutir à la demande de nouvelles fonctionnalités non prévues initialement.

Attention cependant car le TJM moyen n’est pas un indicateur absolu : en effet au sein de l’agence, différents développeurs vont intervenir sur le projet, et leur coût horaire peut varier en fonction de leur niveau d’expérience et de leurs spécificités. Il faut envisager cet indice comme une moyenne indicative, et non comme une valeur absolue.
Même chose, une agence web peut annoncer un nombre de jours égal au devis d’une autre agence web mais cela n’implique pas que vous aurez le même résultat ! Un développeur sénior avance beaucoup plus vite qu’un développeur junior pour un même nombre d’heures.

Les données indispensables du devis

Vous devez toujours voir apparaître sur le devis de votre agence web :

  • Le nom commercial de l’agence web
  • Le numéro de Siret de l’entreprise ainsi que son numéro de TVA intracommunautaire. Il ne faut pas hésitez à utiliser ses informations pour faire une vérification sur la solidité financière de l’agence web
  • Les objectifs et le périmètre global de la prestation, avec notamment le type de site visé par le client et les fonctionnalités principales demandées par le client
  • Le nombre de jours de travail estimé
  • L’ensemble des fonctionnalités demandées pour le site, adossée au volume horaire pour chacune d’entre elle
  • Les surcoûts déterminés par les éléments qui sortent du contexte du volume horaire, comme le prix de la ressource serveur nécessaire par exemple si l’agence web est en charge de l’hébergement du site un fois celui-ci déployé.

Ces points sont le minimum nécessaire à voir apparaître sur chaque devis d’agence web. Vous pouvez opérer un premier filtre au niveau du choix de l’agence grâce à ces informations.

Analyser la qualité du devis de l’agence grâce aux points complémentaires

La lecture du devis doit vous permettre d’analyser en sus un certain nombre de points déterminant la qualité et le savoir-faire de l’agence.

La reformulation du besoin client

Il s’agit presque de l’élément le plus important du devis car il dépend de l’expérience des développeurs de l’agence web. Ceux-ci doivent absolument reformuler le besoin client au sein du devis afin de prouver leur bonne compréhension du projet et de soulever les questions ou les points d’incohérence dans la demande client.

Ce point fondamental du devis permet de vérifier le savoir-faire de l’agence car il est possible pour des créateurs de sites expérimentés d’anticiper des problèmes ou des points bloquants techniques et de les expliquer au client pour qu’il les prennent en compte dans sa demande. Cette reformulation permettra aussi au client de s’assurer que l’agence est bien à l’écoute de ces besoins et de l’état d’esprit de sa marque. Elle permettra donc une autonomie plus importante de l’agence web lorsque celle-ci sera amenée à réaliser des arbitrages au cours du développement du site.

La proposition technique et marketing

L’objectif de ces lignes est de permettre au client de bénéficier du conseil de l’agence web, dès le devis. En apportant des premières remarques sur les choix techniques et marketing envisagés par le client, l’agence peut réorienter le projet sur certains points.

Par exemple, en pointant une incohérence entre un choix technique et son efficacité marketing, par exemple sur les questions de maillage et de siloing, le gain de temps et de budget peut s’avérer intéressant pour le client.

Le découpage fonctionnel indiqué dans le devis de l’agence sert notamment ce point. Il permet de mettre en lumière les workflows nécessaires à l’ensemble du projet et de s’assurer que les deadlines sont correctes.

Pourquoi ne pas faire de devis au forfait ?

Car l’humain, et notre relation, est plus importante que tout le reste. Sans une bonne relation nous ne pourrons pas travailler correctement et vous ne voudrez sans doute pas continuer avec nous.
Nous n’allons pas mentir et vous le savez certainement : le développement d’un logiciel prend toujours plus de temps que prévu. Il s’agit de sortir ce qu’on appelle dans notre jargons du « jus de cerveau ». Il est impossible de dire si une ligne de code fera 50 ou 200 caractères, si elle mettra 1h ou 3 jours à être écrite.
Si on vous demandait d’écrire une lettre à un vieil ami pour prendre des nouvelles, savez-vous combien de temps vous allez prendre pour l’écrire, du premier mot à la signature ? Si vous nous dites « 10 à 15 minutes » ça fait 5 minutes d’incertitude, soit 50% de plus que votre estimation basse. Qui dit que vous n’allez pas en passer 20 ? 100% de plus !
En travaillant au forfait deux hypothèses arrivent sur la table :

  • Le temps de réalisation est inférieur au devis. C’est un devis au forfait donc vous paierez le montant du devis. Vous n’allez pas nous aimer car au final vous aurez payé notre erreur d’estimation.
  • Le temps de réalisation est supérieur au devis. C’est un devis au forfait donc vous paierez le montant du devis. Nous n’allons pas vous aimer car au final nous allons payer notre erreur d’estimation.

Dans les deux cas : l’un n’aime pas l’autre. Comment la relation peut-être être pérenne dans une telle situation ?
Le cas où l’estimation est juste n’arrivant jamais, il n’y a pas de troisième hypothèse où tout le monde est satisfait.
La seule hypothèse où tout le monde est satisfait c’est quand le temps passé est payé. Oui vous dépendez de notre compétence, mais au final c’est aussi pour notre compétence forte que vous êtes là. On fera bien les choses.

Comment l’agence web facture ses clients ?

Nous facturons au temps passé, à la demi-journée près. Une facture est émise tous les mois (en fin de mois). Celle-ci est à payer sous 30 jours. Sur les factures apparaissent les gestes commerciaux discutés avec la Gestion de Projet et autres remises.